L’insurrection poétique

Du 24 au 26 avril 2015

Entrée libre

Si le poème est affaire de langue, il est aussi affaire d’engagement, de regard sur le monde et d’interrogation du monde et de l’humain au cœur du monde et ce faisant il est observation, objection, voire révolte, soulèvement… insurrection donc ! « La poésie est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Elle invite à prendre feu » écrit Jean-Pierre Siméon en évoquant le Printemps 2015 qui se décline sous le thème de l’insurrection poétique. Un thème repris par le Printemps des Poètes-Luxembourg (PPL) qui de longue date invite musiciens et comédiens à l’accompagner au cours de son marathon poétique.

Du 24 au 26 avril sont attendus : Edith Azam (France), David Castillo (Espagne/Catalogne), Julia Copus (Royaume-Uni), António Carlos Cortez (Portugal), Milo De Angelis (Italie), Aleš Debeljak (Slovénie), Charles Ducal (Belgique), Haydar Ergülen (Turquie), Gaia Grandin (Suisse), Judith Herzberg (Pays-Bas), János Lackfi (Hongrie), Tom Nisse (Luxembourg), Sophie Reyer (Autriche), Arvis Viguls (Lettonie), Ilona Witkowska (Pologne).

Trois jours de rencontres, d’échanges, d’écoute, de partage au cours desquels la musique et la performance accompagneront les lectures croisées de ces grandes voix poétiques venues des quatre coins de l’Europe.

Après l’ouverture de la manifestation le 24 à la Kulturfabrik, et avant le récital proposé le 26 en matinée à la galerie Simoncini, une grande nuit poétique et une jam session se dérouleront le 25 à Neimënster. Et, tout au long de ces journées : rencontres avec les lycéens, rendez-vous avec des musiciens et librairie ouverte sur les différents lieux.

Retrouvez le programme : http://www.prinpolux.lu/carton_prog2015.pdf

Organisé par le Printemps des Poètes-Luxembourg en partenariat avec Neimënster, la Kulturfabrik, la Galerie Simoncini, le Centre National de Littérature, les Ambassades (Autriche, Belgique, Hongrie, Italie, Lettonie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suisse, Turquie), les Centres culturels (Centre Català de Luxemburg, Institut Français du Luxembourg, Instituto Camões) et les lycées partenaires (Lycée de Garçons de Luxembourg, Lycée Aline Mayrisch, Ecole Européenne, Atert-Lycée Redange, Lycée Hubert Clément d’Esch-sur-Alzette, Lycée Technique d’Esch-sur-Alzette / projet Cap Futur).
Avec le soutien du Ministère de la Culture.