Le projet de loi du « Plan Etudiants », dont l’application est prévue pour la rentrée prochaine, est présenté aujourd’hui en Conseil des ministres. Expliquées par le Premier Ministre, le 30 octobre, aux côtés de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de Jean-Michel Blanquer, ministre le l’Éducation nationale, voici les principales mesures prévues.

Au total, c’est près d’un milliard d’euros que le gouvernement a investi pour cinq ans dans ce plan global. Ce dernier couvre plusieurs domaines : santé, enseignement, mais aussi pouvoir d’achat des étudiants. Le Premier Ministre a tout d’abord confirmé la suppression des cotisations pour la sécurité sociale étudiante, qui s’élevaient à 217€ par an. Désormais, les étudiants seront rattachés au régime général. La plateforme Admission Post-Bac est supprimée et remplacée par une nouvelle plateforme, « Parcoursup ».

Calendrier récapitulatif des étapes d’inscriptions sur la nouvelle plateforme

calendrier de la plateforme

Changements à noter : Il n’y aura plus qu’une seule vague d’affectations, c’est aussi la fin du tirage au sort (en cas de vœux refusés) ! Dans les lycées aussi, de nouvelles mesures sont à prévoir. Les Terminales auront maintenant deux professeurs principaux pour les aider à s’orienter et deux semaines consacrées à l’orientation en décembre et en février. Sur Parcoursup, ils auront le choix d’inscrire jusqu’à 10 vœux (moins que précédemment), qui seront groupés par thème (et non plus hiérarchisés).

Une fusion des contributions versées aux étudiants est aussi prévue. Les étudiants s’adresseront à un guichet unique et percevront leurs bourses du CROUS à date fixe (tous les 5 du mois, a garanti le Premier Ministre).

Enfin, le gouvernement prévoit la construction de 60 000 logements étudiants en 2018, et 20 000 logements pour les jeunes actifs.