Dans le cadre du cycle de conférences  « Les enjeux de la psychothérapie », la Société luxembourgeoise de psychiatrie, pédopsychiatrie et psychothérapie, en collaboration avec l’Institut français du Luxembourg, l’Association d’enseignement post-universitaire, l’Institut luxembourgeois de pensée systémique, la Société luxembourgeoise de psychologie, la Société luxembourgeoise de sciences médicales, les Rotondes, Nemënster et l’Université du Luxembourg, a le plaisir de vous inviter à la conférence

 

Les impasses de la transmission, aujourd’hui

que donnera le psychanalyste

Jean-Pierre Winter

Présentation : André Michels, psychiatre et psychanalyste

Discutants : Laurent Moyse, journaliste, et Jean-Claude Schotte, psychanalyste

Date : 16 mars à 20h00

Lieu : Université du Luxembourg, campus Limpertsberg, 162A avenue de la Faïencerie, L-1511 Luxembourg

Entrée libre

Présentation de la conférence

« Transmettre  » n’est pas seulement affaire de bonne ou mauvaise volonté consciente. Les idéologies dominantes , les guerres, les folies collectives, le Sur-moi collectif, interdisent de dire. Elles obligent à « dire » par la voie symptomatique ou sublimatoire (l’art…). On ne peut pas tout dire « parce-que les mots y manquent » mais aussi parce-que notre souci est d’être aimé.

Quoiqu’il en soit la transmission est affaire de langue et elle se fait , pour l’essentiel, à notre insu c’est-à-dire d’inconscient à inconscient.

Présentation du conférencier

Jean-Pierre Winter est psychanalyste à Paris. Élève de Jacques Lacan, auteur de nombreux ouvrages et articles portant sur la politique, l’art, la religion et bien sûr la clinique psychanalytique, il anime un séminaire à Paris et un autre à Montpellier.

Principaux ouvrages :

  • Les errants de la chair. Études sur l’hystérie masculine, Payot
  • Choisir la psychanalyse, Seuil
  • Pourquoi ces chefs-d’œuvre sont-ils des chefs-d’œuvre ?, La Martinière
  • Transmettre (ou pas), Albin-Michel
  • Homoparenté, Albin-Michel