L’Institut des hautes études en arts plastiques (Iheap) est un établissement d’enseignement supérieur de recherche et d’expérimentation en art. Il dispense un cursus sans équivalent qui offre à ses participants l’opportunité de se libérer des acquis hérités de l’histoire de l’art du 20e siècle. Il propose également de mettre en évidence certains des enjeux à l’œuvre dans l’art du 21e siècle, une histoire en cours d’écriture à laquelle les participants pourront éventuellement prendre part.

L’Iheap s’adresse à ceux qui témoignent un intérêt pour des démarches singulières et extrêmes émergeant actuellement de façon sporadique dans le monde de l’art et ailleurs, à ceux qui souhaitent transformer leur pratique artistique ou leur activité professionnelle, à ceux qui après plusieurs années d’école d’art souhaitent mettre à mal un carcan, à ceux qui rejettent l’art tel qu’il est pratiqué communément, à ceux qui attendent d’une école qu’elle soit plus qu’un contexte de production artistique et à ceux enfin qui cherchent à mettre des questions essentielles au travail.

En parallèle à son cursus de formation en deux ans, l’Iheap propose un panel de formations courtes, d’une durée d’un ou deux jours. Ces formations, dispensées par les intervenants de l’Iheap, répondent à des questionnements qui peuvent apparaître au cours d’une activité professionnelle ou artistique.

 1. Stage de préparation pour l’admission à l’Iheap

Cette formation vise à informer et à préparer les candidats à l’admission à l’Iheap en leur donnant des éléments sur l’état d’esprit de l’établissement, sur les grandes lignes des programmes de l’Iheap, sur les critères de l’admission et sur les profils recherchés.

 2. Économies alternatives au marché de l’art

Le marché de l’art ne vend et ne diffuse que le travail d’une infime minorité d’artistes. Il existe néanmoins des pratiques artistiques et de diffusion originales génératrices de revenus en dehors des circuits habituels. La formation vise à donner aux artistes la possibilité de créer des économies adaptées à leur travail, leur offre des outils leur permettant de mieux vivre de leur travail, même et surtout si celui-ci semble ne pas être en phase avec le marché de l’art.

 3. Imaginer l’action culturelle dans les décennies 2020-2030

Anticiper l’évolution de l’économie de la culture dans le contexte d’une raréfaction des moyens, d’une réorganisation constante des tutelles, de l’impact des nouvelles technologies, de l’inflation informationnelle, de la mondialisation, de la pression écologique. Envisager les opportunités et comprendre les attentes émergentes. Trouver de nouveaux publics. Trouver de nouveaux partenaires. Imaginer de nouveaux modèles économiques. À l’issue de la formation, les participants auront proposé des axes de travail et de recherche. Ils se seront entraînés à en évaluer les opportunités.

4. Penser et pratiquer l’art à l’ère de la décroissance

Cette formation part du constat que la pratique contemporaine de l’art a pris du retard sur la marche de la société qui tend de plus en plus à intégrer la décroissance comme mode opératoire économique soumis à une éthique. Elle vise à aider les personnes qui y participeront à reformuler leur  conception de l’art (lorsqu’elle s’adressera à des acteurs impliqués dans l’industrie culturelle) ou leur pratique artistique (lorsqu’elle s’adressera à des artistes).

 5. Une formation à la terminologie de l’art

La terminologie de l’art telle qu’on l’utilise aujourd’hui est apparue avec l’art et s’est considérablement enrichi dans le temps. Un terme naît souvent d’une pratique existante qu’il définit alors qu’il n’y avait pas de mot pour la nommer. Cette formation vise à mettre en avant l’histoire des mots de l’art, leur importance, leur constitution, leur évolution et leur potentiels. Sensibiliser les acteurs du monde de l’art à l’usage (souvent barbare) qu’ils font des mots, les aider à faire preuve d’une certaine exigence lorsqu’il s’agit pour eux de nommer une approche artistique ou encore une œuvre.

6. Développer une stratégie personnelle

La stratégie est l’art de concevoir et de coordonner un ensemble d’actions pour atteindre un objectif. Être stratège consiste donc à adopter un certain état d’esprit et à agir en tenant compte d’un contexte spécifique. Cette formation vise à donner certaines des clés propices à « l’attitude stratégique », par définition habile, appliquée aux champs de la culture et de l’art en particulier, avec une phase pratique dans la seconde partie de la journée.

 

Vous êtes intéressé par l’un des cursus que propose l’Iheap? Vous souhaitez vous inscrire?

La candidature se fait uniquement en ligne selon une procédure simplifiée à partir de la page suivante : http://iheap.fr/candidature

Date limite des candidatures : le 1er juin 2014
Date des résultats des pré-admissions : le 9 juin 2014
Entretiens avec le jury d’admission : entre le 23 et le 28 juin 2014
Communication des résultats : le 4 juillet 2014

Pour plus d’informations :

Institut des hautes études en arts plastiques (Iheap)
Secrétariat pédagogique
Alice Fournier
Tél. : +33 (0)1 76 50 07 07
Email : secretariat@iheap.fr

http://iheap.fr/